×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
À faire Culture Top Nouvelles

4 nouvelles expositions arrivent à Montréal ce printemps !

Sarah Rachel Moncada-Oseguera Sarah Rachel Moncada-Oseguera

4 nouvelles expositions arrivent à Montréal ce printemps !

Le Musée des beaux-arts de Montréal accueille trois nouvelles expositions ce printemps. Pour ceux et celles qui ne veulent pas se déplacer, la Galerie de l’UQAM tiendra une exposition virtuelle !

Le MBAM

Le programme du MBAM sera occupé au printemps 2021 ! Trois nouvelles expositions aborderont des enjeux sociaux comme la relation entre l’humain et la nature, dans Écologies : ode à notre planète (10 mars 2021 au 27 février 2022).

Kim Dorland (né en 1974), Nature Painting II, 2008, huile et acrylique sur contreplaqué, 182,2 x 243 x 4,8 cm. MBAM, don de Pierre et Anne Marie Trahan, Collection Majudia. Gracieuseté du MBAM.

En avril, deux autres expositions mettront en vedette des artistes montréalais. Yann Pocreau présentera ses plus récentes œuvres photographiques qui s’intéressent à la cosmologie dans Yann Pocreau : les impermanents (10 avril au 1er août 2021).

Yann Pocreau (né en 1980), Les astres, 2018-2020, épreuve numérique. Collection de l’artiste. Gracieuseté du MBAM.

Le MBAM présentera aussi Caroline Monnet : Ninga Mìnèh (21 avril au 1er août 2021) la première exposition personnelle de Caroline Monnet dans un musée canadien Son œuvre s’intéresse à la réalité des communautés autochtones.

Caroline Monnet (née en 1985), Maniwaki, 2018, TyvekMD et masonite. Collection privée. Photo Paul Litherland. Gracieuseté du MBAM.

Certaines des expositions actuellement au programme seront accessibles pour quelques mois encore :  Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones  tiendra l’affiche jusqu’au 12 septembre et GRAFIK! Cinq siècles d’arts graphiques allemands et autrichiens se tiendra jusqu’au 4 juillet.

Réservez vos billets !

La Galerie de l’UQAM

Le quatrième volet du projet QUADrature, Temps Longs (dès le 11 ars), présentera les œuvres de Maryse Goudreau, Kelly Jazvac, Clara Lacasse, Jessica Slipp.

Ce projet, fait spécifiquement pour nos écrans, partage le travail des artistes qui se penchent sur les différentes temporalités (pause, accélération, décélération) que vécues par l’humain et son environnement.

Le travail de Maryse Goudreau s’intéresse au béluga, une créature presque magique. Elle nous fait découvrir l’histoire sociale de l’animal et son environnement.

Kelly Jazvac s’est rendue à Kamilo Beach (Hawaï) pour y collecter du « plastiglomérats », une nouvelle catégorie minérale provenant de débris marins et de déchets plastiques. Son œuvre se tient entre la science et l’esthétique.

Jessica Slipp présente une performance filmée au cours de laquelle elle se fait pierre, à travers des paysages industriels, agricoles et naturels.

Clara Lacasse a photographié le Biodôme pendant sa rénovation des lieux. Soyez témoin de la transformation des espaces sans pensionnaires qui se scénarisent sous le regard de l’artiste.

L’exposition est accessible gratuitement, dès le 11 mars, sur le site web de la Galerie de l’UQAM.

Clara Lacasse, Horizon, 2021, de la série L’arche, épreuve chromogène. Gracieuseté de la Galerie de L’UQAM.

 

Photo de couverture : Unsplash / ian dooley